Nouvelles


Bandro, un véritable trésor du Lac Alaotra

Tous les ans, ORTALMA (Office Régional du Tourisme Alaotra Mangoro) et ses membres organise pour ses partenaires, de visites et randonnées, dans les divers sites touristiques. Ces actions sont pour la promotion de cette région. Le 02 au 07 décembre 2019 dernier, c’était au tour de l’association de réceptif, TOP Madagascar, quatre de ses membres : Espace Mada, Le Voyageur, Mora Travel et Ramartour ont pu bénéficier un eductour de 05 jours, pendant lequel ces Tour Operateurs professionnels profitaient la beauté du paysage, les cultures, cuisines et surtout les biodiversités de la Région.

En quelques mots, Il existe trois parcs nationaux gérés par MNP (Madagascar National Parks) dans cette région :

-       Parc National Mantadia (Andasibe- Moramanga).

-       Parc National Analamazaotra (Andasibe- Moramanga).

-       Parc National Zahamena (Ambatondrazaka), patrimoine mondial de l’UNESCO.

La Région Alaotra-Mangoro renferme des grandes potentialités touristiques et des richesses en biodiversité avec un taux d’endémicité très fort (de 90 à 100%). L’existence des 14 espèces des lémuriens dans le Corridor Ankeniheny-Zahamena et dans le Lac Alaotra fait de cette région une « Région des Lémuriens ». Le plus connu de ces lémuriens est l’Indri-indri ou « Babakoto », le plus grand des lémuriens. On peut le trouver dans tous les trois Parcs Nationaux de la Région dont le Parc National Mantadia et le Parc National Zahamena.

L’unique espèce de lémurien aquatique et endémique de l’Alaotra, « Hapalémur alaotrensis » ou BANDRO.

Moins connu que les autres lémuriens, le BANDRO est pourtant un véritable trésor du Lac Alaotra, dans l’Est de Madagascar. C’est le seul lémurien au monde qui vit en permanence dans les marais. Pour l’observer, rien de mieux qu’une petite escapade au Lac Alaotra et un détour au Camp BANDRO, labélisé « Village Monde ».

Géré par une association locale liée à Madagascar Wildlife Conservation, le Camp BANDRO sert également de base de terrain pour les activités de conservation du marais et de sensibilisation de la population. De ce fait, les recettes provenant de l’hébergement et du guidage servent à soutenir les actions associatives d’entretien et de conservation de la réserve naturelle où vivent en toute liberté les BANDRO.

Pour y aller, prenez la RN44 jusqu’à Ambatondrazaka, puis continuez le trajet au nord sur environ 30 kilomètres, pendant au moins une heure.



Laisser un commentaire :

Commentaires (0)


Pas de commentaires!